05

Seule usine présente au départ, Peugeot a logiquement dominé l'épreuve pour la troisième fois consécutive. Titulaire de la pole position, la Peugeot 908 HDi-FAP du trio Pagenaud-Klien-Minassian s'est imposée avec une marge de 27 secondes sur la Pescarolo-Judd de Bouillon-Tinseau. La Lola-Aston Martin du trio Charouz-Enge-Mucke, qui avait débuté la course depuis les stands, s’est classée au troisième rang, à un tour à la monture victorieuse.

Pesca
 

Notez la grosse sortie de route de Bruno Senna à bord de l'Oreca sans oublier les déboires de la seconde Peugeot du trio Brabham-Wurz-Gené. L'Australien pliait un triangle de suspension en doublant une LMP2 et héritait d’une pénalité de 4 minutes pour conduite dangereuse.

Aston

Nous restons persuadés que tant que Peugeot utilisera d'anciens pilotes F1, ils prendront des risques que l'usine Audi ne prend pas en confiant ses bolides à des spécialistes de l'endurance. Et pendant que Peugeot remporte des victoires faciles, les Allemands testent leurs R15 pour être fins prêts lors du grand rendez-vous manceau de la mi-juin...

Oreca

Photos: Jacques Letihon  

21:37 Écrit par Benoît Lays dans Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : peugeot, francorchamps, 908, pescarolo, 1000km, oreca, hdi, lms | | |

Les commentaires sont fermés.