rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

C'est une excellente décision que viennent de prendre les organisateurs du Championnat de Belgique des rallyes (BRC). En effet, dorénavant, seuls six résultats seront pris en compte à la fin de la saison, soit un de moins qu'en 2017. Un beau changement pour les pilotes privés qui éprouvent beaucoup de mal à décrocher des budgets pour plus de quatre ou cinq épreuves. Grâce à cette modification réglementaire, ils pourront désormais viser le titre à condition de compléter leur financement pour s'aligner à un sixième rallye. Et ceux qui ont pour mauvaise habitude d'abandonner leur quête du titre s'ils rencontrent des ennuis dans les deux premières épreuves, pourront tenter de rattraper le coup en sachant qu'il leur "suffira" de scorer dans les six derniers rallyes pour l'emporter.

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

En clair: le calendrier du Championnat de Belgique des Rallyes comptera cette année encore 9 épreuves. Les concurrents doivent sélectionner un maximum de 8 épreuves dans lesquelles ils pourront marquer des points pour le championnat. Sur ces 8 épreuves, seuls les 6 meilleurs résultats seront retenus pour le classement final du championnat.

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

Autre modification bienvenue: les voitures de la catégorie R2 ne sont plus obligées d’utiliser de l’essence du commerce. Elles pourront utiliser du carburant de compétition spécial, ce qui permettra aux R2 à moteur turbocompressé de retrouver leur compétitivité (traduire Ford Fiesta R2).

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

Le calendrier du BRC 2018 

24/02              Rally van Haspengouw
9-10/03           Spa Rally
07/04              TAC Rally
27-29/04         Rallye de Wallonie
19/05              Sezoensrally
22-23/06         Renties Ypres Rally
31/08-1/09      Omloop van Vlaanderen
29/09              East Belgian Rally
3-4/11             Rallye du Condroz

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

15:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, belgique, championnat, ouverture, reglement, nouveautés, r2, épreuves, éligibles, points | | |

land rover,defender,V8,5.0,405 ch,515 Nm,essence,atmo,serie,limitée,150,exemplaires,UK,english,4x4,off road,king,anniversaire,70th

Alors que son remplaçant est attendu pour cette année, le Defender de Land Rover joue les prolongations en annonçant une ultime version haute performance en édition limitée à 150 exemplaires équipés d'un moteur V8  pour célébrer, plutôt sportivement, le 70e anniversaire de la marque en 2018.

land rover,defender,V8,5.0,405 ch,515 Nm,essence,atmo,serie,limitée,150,exemplaires,UK,english,4x4,off road,king,anniversaire,70th

Appelé Defender Works V8, cet arrivant tardif souhaite ainsi rendre hommage aux premiers moteurs haute puissance des modèles Series III Stage 1 V8 de 1979 et des Defender suivants, dont la version 50th Anniversary Edition, qui sont aujourd'hui très recherchés par les amateurs et les collectionneurs.

land rover,defender,V8,5.0,405 ch,515 Nm,essence,atmo,serie,limitée,150,exemplaires,UK,english,4x4,off road,king,anniversaire,70th

Le Defender Works V8 est la version la plus puissante et rapide jamais construite par Land Rover et rien que pour cela, il méritait d'être mise en valeur sur notre site. La motorisation V8 essence à aspiration naturelle de 5.0 litres produit 405 ch pour 515 Nm de couple (le Defender standard offrait 122 ch et 360 Nm). Ce modèle devrait  accélérer de 0 à 100 km/h en 5"6, avec une vitesse de pointe de 170 km/h.

land rover,defender,V8,5.0,405 ch,515 Nm,essence,atmo,serie,limitée,150,exemplaires,UK,english,4x4,off road,king,anniversaire,70th

La motorisation V8 équipera 150 Defender spécialement sélectionnés et revus pour la version 70th Edition, enrichis d’une boîte de vitesses automatique ZF à huit rapports avec mode Sport, des freins et des dispositifs de tenue de route revalorisés (ressorts,amortisseurs et barres antiroulis), ainsi que des jantes en alliage de 18 pouces Sawtooth exclusives Diamond Turned et des pneus, tout-terrain, de 265/65 R18.

land rover,defender,V8,5.0,405 ch,515 Nm,essence,atmo,serie,limitée,150,exemplaires,UK,english,4x4,off road,king,anniversaire,70th

Huit couleurs de carrosserie standard incluent deux finitions satinées, contrastant avec un toit, des passages de roues et une calandre avant peints en Santorini Black, ainsi que la finition aluminium des poignées de porte, du bouchon de réservoir et l'inscription Defender sur le capot. L’amélioration globale de l’éclairage comprend des phares bi-LED.

land rover,defender,V8,5.0,405 ch,515 Nm,essence,atmo,serie,limitée,150,exemplaires,UK,english,4x4,off road,king,anniversaire,70th

Dans l'habitacle, une garniture intérieure en cuir Windsor recouvre le tableau de bord, les panneaux de porte, la garniture de pavillon et les sièges Sport Recaro. Le propre système d'infodivertissement de Land Rover Classic est également équipé. Les variantes du Defender Works V8 avec empattement 90 et 110 seront disponibles à l’achat directement auprès de Land Rover Classic, avec un prix de départ de 170.000€ pour un modèle 90 au Royaume-Uni. Plus de photos sur la page Facebook du Rédacteur Auto. N'hésitez pas à liker!

land rover,defender,V8,5.0,405 ch,515 Nm,essence,atmo,serie,limitée,150,exemplaires,UK,english,4x4,off road,king,anniversaire,70th

15:15 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : land rover, defender, v8, 5.0, 405 ch, 515 nm, essence, atmo, serie, limitée, 150, exemplaires, uk, english, 4x4, off road, king, anniversaire, 70th | | |

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

En découvrant cette nouvelle génération de la BMW Série 5 Touring, il faut véritablement écarquiller les yeux pour la différencier de sa devancière. On comprend que BMW n’ait pas envie de trop bousculer sa clientèle traditionnelle mais il est un peu regrettable que le designer belge, Pascal Tanghe, qui était chargé de ce dessin, n’ait pas pu s’exprimer davantage.

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

J'aime bien

On s'en doute, en Belgique, cette version 525d devrait constituer le gros des ventes, fiscalité oblige. Son 2.0 4 cylindres est disponible en deux puissances: 211 et 231 ch. BMW annonce un chrono de 6″8 pour le 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe à 245 km/h. Des chiffres qui nous paraissent plus que réalistes. Cela posé, la Série 5 break est avant tout une dévoreuse de kilomètres parce que lorsque la route se fait sinueuse, on ressent rapidement les limites imposées par son poids de 1.705 kg. Et l'absence d'un 6 cylindres qui se révèle alors bien plus souple et vigoureux que le petit 4 en ligne....

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

Plutôt malin

Banquette en place, le volume du coffre augmente de 10 litres par rapport à l’ancien break, avec 570 litres. En rabaissant la banquette, le volume de chargement atteint 1.700 litres. C’est 30 de plus qu’avant. La Série 5 Touring fait donc mieux que la Volvo V90, mais moins bien que la Mercedes Classe E Break. Du côté de la facilité d’usage, on peut compter sur des boutons dans le coffre pour rabattre la banquette électriquement; un capteur sous le pare-chocs arrière pour ouvrir le hayon d’un simple mouvement du pied; une lunette arrière qui peut s’ouvrir indépendamment du hayon sans oublier le plancher de chargement plat.

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

J'aime moins

Pendant longtemps, je me suis levé de bonne heure. Euh pardon, j'ai eu le sentiment que BMW utilisait les mêmes compteurs depuis des siècles. Certes cela faisait la spécificité de la marque à l'hélice mais les retrouver, aussi semblables d'un modèle à l'autre, que vous sautiez d'une M3 à une 118d, cela avait un petit côté redondant. Et bien figurez-vous que maintenant que la nouvelle Série 5 a adopté des compteurs digitaux, les anciennes aiguilles me manquent...  

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

Pourquoi je l'achète

La Belgique constitue le cinquième marché mondial de la Série 5 Touring et les choses ne devraient pas changer tant que la législation sur les véhicules de société n’évoluera pas drastiquement. Cela dit, le futur propriétaire découvrira des équipements optionnels particulièrement valorisants comme le revêtement en cuir de la planche de bord, le système multimédia avec de nombreuses fonctions de connectivité, streaming musical et même commande gestuelle ou encore la Display Key avec fonction de parking télécommandé. Comme toujours chez BMW et à ce niveau de gamme, la finition est irréprochable et l’habitabilité se montre royale.

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

Pourquoi je ne l'achète pas

La timidité des évolutions stylistiques et la lourdeur globale de la 525d Touring font qu’elle ne figurerait pas sur notre shopping list. Sans parler d’un budget que nous n’avons pas (à partir de 59.200 euros).

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

16:33 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, roadtest, bmw, 530d, diesel, touring, break, wagon, sw, propulsion, belgique, prix | | |

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Si l'année sportive automobile commence traditionnellement fort avec quelques événements internationaux de pointe comme le Dakar, le Rallye Monte-Carlo et le Rallye Neige & Glace, les compétitions sur route seront bientôt de retour en Belgique également. Les 23 et 24 février, Landen sera ainsi "the place to be" pour tous les amateurs de sport auto de Belgique et des environs. Il est toujours réjouissant de voir le nombre de journalistes et de spectateurs qui viennent des Pays-Bas, d'Allemagne, de France et même de bien plus loin pour assister en Hesbaye à l'ouverture du Championnat de Belgique des Rallyes.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Pendant que tout le monde profitait des fêtes de fin d'année, le Topspeed Rally Club Haspengouw préparait ardemment la 21ème édition du Rallye de Hesbaye. En 2017 déjà, cette épreuve marquait le début d'un Championnat de Belgique exceptionnel qui allait rester passionnant jusque dans les derniers mètres. Espérons que le BRC puisse être aussi excitant cette année.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

A un mois et demi du début de la compétition, il est encore trop tôt pour se faire une idée précise des candidats au titre 2018. La plupart des pilotes sont encore occupés à chercher les budgets pour monter un programme le plus complet possible. Mais il semble clair que l'on peut à nouveau attendre un bel éventail de voitures de la catégorie R5 au départ des épreuves du BRC, à commencer par l'épreuve hesbignonne. La lutte s'y annonce donc chaude. Avec les propulsions telles les BMW de la M-Cup et les Porsche qui enthousiasment toujours le public, le spectacle est garanti sur les routes parfois très glissantes de Hesbaye.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Concernant le parcours, l'organisation a opté pour des valeurs sûres. Les débats commenceront par Halle-Booienhoven, une spéciale bien connue qui fait son retour au programme avec ses célèbres passages sur pavés. On enchaînera avec la spéciale de Gingelom, identique à la version 2017. Les voitures prendront ensuite la direction de Heers et de Horpmaal. Heers devient une spéciale-show, ce qui permettra aux spectateurs de profiter d'un spectacle permanent. Horpmaal sera parcouru dans la même configuration qu'en 2017, à la seule différence près qu'il y aura au moins un arbre en moins le long du parcours.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Ces quatre spéciales affichent chacune une distance comprise entre 12 et 15 km. Elles seront parcourues à 3 reprises, ce qui donnera une distance totale de 160 km contre le chrono. Comme d'habitude, l'épreuve se déroulera sur environ un tour d'horloge, le départ étant prévu à 8h samedi matin. Après une journée de rallye bien remplie, c'est vers 19h qu'on pourra applaudir, à leur montée sur le podium, les successeurs de Kris Princen et Peter Kaspers au palmarès du Rally van Haspengouw. (Texte: Bernard Verstraete)

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

21:16 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : présentation, infos, premières, brc, belgian, rally, championship, rallye, hannut, hesbaye, haspengouwrally, 2017, parcours, tracé, longueur, horaire | | |

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

On ne cesse de nous le rabâcher: l'automobile n'est plus tendance. Pourtant, derrière le discours d'une certaine classe politique opportuniste, il faut avouer que la bagnole continue à nous faire rêver. Et quel plus bel exemple que le Salon de l'Auto organisé tous les ans à Bruxelles, où les records de visites ne cessent d'être battus à l'image de l'année passée. Comment expliquer ce succès qui ne se dément pas alors que d'autres manifestations du même genre connaissent davantage de difficultés à déplacer les foules?

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

Parce que le Belge, quoiqu'on en dise, aime toujours la voiture. Certes, une part de la population la subit quotidiennement par obligation, mais dans 80% des cas, elle reste l'unique moyen de mobilité. Et puis le public qui viendra au Heysel à partir d'aujourd'hui voudra également en prendre plein les yeux devant des voitures inaccessibles. Et il n'existe pas de plus belle occasion chez nous pour admirer autant de GT et de supercars dans un même endroit.

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

Bruxelles n'a jamais été le lieu où les premières mondiales se dévoilent et le salon de Detroit, qui ouvre ses portes lundi, conserve les faveurs des constructeurs. Toutefois, vous pourrez néanmoins admirer la nouvelle Citroën C4 Cactus, les BMW série 2 Active Tourer et Gran Tourer restylées ainsi que les MINI 3 et 5 portes ainsi que Cabrio retouchées elles aussi. Et puis dès mardi, BMW pourra également exposer le nouveau X2 que nous avons l'occasion d'admirer en avant-première et qui semble particulièrement prometteur.

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

Sachant cela, nous avons demandé à Nicolas Donneaux de nous fournir un reportage photo axé sur les voitures de rêve. Prenez-en plein les yeux. Et si vous voulez gagner des entrées pour le Salon 2018, rendez-vous sur notre page Facebook!

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

11:32 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autosalon, 2018, salon, auto, bruxelles, 96, eme, édition, moto, janvier, heysel, expo, supercars, gt, sportives, photos, reportage, live, nicolas, donneaux | | |

bons,voeux,2018,nouvelle,année,bilan,chiffres,essais,tests,site,collaboration

Le Rédacteur Auto vous souhaite une excellente année 2018!

Une fois n'est pas coutume, je vais me laisser aller à un peu d'auto-promotion.

En 2017, Le Rédacteur Auto vous a proposé 18 essais et 3 essais-course. Merci aux importateurs qui me font confiance.

C'est l'essai de la BMW M4 CS qui a remporté le plus joli succès en termes de visiteurs et de retombées sur les réseaux sociaux. Ainsi, lorsque je demande auprès des marques pour essayer leurs modèles sportifs, ce n'est pas un caprice mais une préférence de mon lectorat qui reste, envers et contre tout, passionné par les belles autos!

bons,voeux,2018,nouvelle,année,bilan,chiffres,essais,tests,site,collaboration

Cette année, j'ai également accueilli Dimitri au sein de la rédaction. Il nous fait profiter de son immense culture automobile et est désormais notre spécialiste ès-historiques!

En plus de cela, je vous ai parlé de jeux vidéo, de lectures ou encore d'une expérience inoubliable vécue dans le grand Nord... sans oublier quelques chouettes interviews comme celle de Maxime Martin à la veille des 24 heures de Francorchamps.

bons,voeux,2018,nouvelle,année,bilan,chiffres,essais,tests,site,collaboration

Enfin, j'ai à nouveau pris énormément de plaisir à organiser la 3e Expo Photos du Rédacteur Auto avec Quentin et Alexis que je remercie pour leur professionnalisme.

Le Rédacteur Auto c'est également une page Facebook (plus de 1000 fans) très active où vous pouvez découvrir les dernière infos du sport automobile, des photos exclusives provenant de mes archives, mais aussi quelques scoops en matière de nouvelles voitures. Le Rédacteur Auto dispose également d'un compte Instagram où je partage quelques jolis clichés lorsque l'occasion se présente. Et puis je suis aussi présent sur Twitter (@LeRedacteurAuto) où je suis lu et vu par 3450 abonnés!

bons,voeux,2018,nouvelle,année,bilan,chiffres,essais,tests,site,collaboration

En 2018, je vais tenter de garder le rythme, de vous offrir quelques surprises et d'améliorer certaines petites choses.

Merci pour votre fidélité et pour votre soutien.

16:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bons, voeux, 2018, nouvelle, année, bilan, chiffres, essais, tests, site, collaboration | | |

essai,test,peugeot,5008,2.0,BlueHDI,150,EAT6,new,nouveau,SUV,7 places,français,traction,Active,finition,

En passant de la catégorie des monovolumes à celle des SUV, le Peugeot 5008 a plus que probablement fait le bon choix. Certes, il débarque dans un groupe où il devra affronter le Renault Koleos, le Nissan X-Trail, le Seat Kodiaq ou encore le Mitsubishi Outlander mais il semble parfaitement doté grâce à ses lignes réussies, ses motorisations modernes et son habitabilité plutôt convaincante.

essai,test,peugeot,5008,2.0,BlueHDI,150,EAT6,new,nouveau,SUV,7 places,français,traction,Active,finition,

J'aime bien

C'est sur l'excellent souvenir d'un Peugeot 3008 dans sa version Diesel la plus puissante que j'ai retrouvé son grand frère, le 5008, avec le même 2.0 Diesel dans une version dégonflée à 150 chevaux. Extérieurement, on apprécie beaucoup ce SUV 100% français qui parvient à se distinguer de confrères qui ont furieusement tendance à se ressembler. Le Peugeot s'offre une face avant qui lui est propre et où, bonheur devenu rare pour l'esthète que je suis, la calandre n'a pas pris une dimension pharaonique. Les lignes chromées placées sur les bords du capot ne sont pas sans rappeler un certain Range Evoque mais les flancs sont modérément sculptés tandis que les feux arrière proposent une griffe digne d'une lionne.

essai,test,peugeot,5008,2.0,BlueHDI,150,EAT6,new,nouveau,SUV,7 places,français,traction,Active,finition,

Plutôt malin

Semblable en tous points à celui du 3008, le meuble de bord est lui aussi très distinctif avec des cadrans minimalistes, une ordinateur de bord en position centrale, les boutons originaux se rapportant aux fonctions de celui-ci et... le petit volant auquel je ne m'habitue décidément pas. A la conduite, le 5008 n'est pas très différent de son petit frère avec un toucher de route assez fidèle malgré une direction trop légère. Le bouton Sport permet de durcir celle-ci artificiellement, d'offrir une réponse du moteur plus vive et de larguer toute la concurrence sur les petites routes sinueuses grâce, entre autres à son poids limité à 1.682 kg. Franchement, c'est à ce jour le SUV le plus dynamique qu'il nous ait été donné de conduire... 

essai,test,peugeot,5008,2.0,BlueHDI,150,EAT6,new,nouveau,SUV,7 places,français,traction,Active,finition,

J'aime moins

Je vous l'ai dit plus haut, je n'aime pas ce petit volant imposé désormais dans toutes les Peugeot. Le moteur tend également à se montrer plus gourmand lorsqu'on laisse le bouton Sport enclenché et que l'on profite du couple de 370 Nm mais on ne peut pas tout exiger de ce SUV. Le bon père de famille à qui il s'adresse devrait largement trouver son bonheur.

essai,test,peugeot,5008,2.0,BlueHDI,150,EAT6,new,nouveau,SUV,7 places,français,traction,Active,finition,

Pourquoi je l'achète

Avec un empattement de 2,84 m, le nouveau 5008 ne devrait éprouver aucun mal à accueillir valablement ses passagers, tout en veillant à ne pas se montrer trop encombrant: 4,64 m de long, soit 11 de plus que l'ancien 5008, et 19 cm de plus que le nouveau 3008 dont il dérive étroitement. Du monospace, il garde toutefois la capacité d'accueil de sept personnes, sur trois rangs, et reprend la formule consacrée des trois sièges indépendants identiques et réglable tant en longueur qu'en inclinaison, derrière lesquels se nichent deux sièges escamotables (mais aussi extractibles, et ne pesant que 11 kg par siège) formant le dernier rang. Un atout indéniable pour les familles nombreuses.

essai,test,peugeot,5008,2.0,BlueHDI,150,EAT6,new,nouveau,SUV,7 places,français,traction,Active,finition,

Pourquoi je ne l'achète pas

En dehors du fait que je n'ai pas une famille nombreuse, je n'achèterai pas le 5008 pour deux raisons. La première, c'est à cause de sa boîte de vitesses automatique à six rapports qui manque de répondant et la seconde, c'est plus simplement parce qu'il n'est pas disponible avec quatre roues motrices et qu'il perd ainsi l'un des rares atouts indéniables que l'on peut accorder aux SUV, celle de se sortir de n'importe quelle situation par tous les temps et sur toutes les routes. Mais c'est également grâce à cela que Peugeot peut le proposer, dans cette motorisation et cette finition, à partir de 33.101€.

essai,test,peugeot,5008,2.0,BlueHDI,150,EAT6,new,nouveau,SUV,7 places,français,traction,Active,finition,

 

21:17 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, peugeot, 5008, 2.0, bluehdi, 150, eat6, new, nouveau, suv, 7 places, français, traction, active, finition | | |

DS3,DS,automobiles,france,trois,portes,diesel,HDI,Dark side,essai,test,

Le poids des ans commence à se faire sentir pour la DS3, présentée en 2009 et remise pour la dernière fois au goût du jour en 2015. Elle reste pourtant, jusqu'à présent, l'offre la plus cohérente de la marque DS en attendant l'arrivée du SUV DS7. Mignonne, elle a su se faire une place au coeur d'un segment disputé où l'on retrouve l'Alfa MiTo, l'Audi A1, la Ford Fiesta ou encore la MINI pour ne citer que celles-là.

J'aime bien

J'ignore si c'est son palmarès en WRC mais la DS3 m'a toujours plu même si sa variante la plus sportive n'a jamais été la plus amusante à mener vite. Et ses lignes restent toujours d'actualité aujourd'hui malgré ses 8 ans. Les phares à LED de série apparus lors du dernier restylage lui donnent un air jeune pendant que les feux arrière 3D font leur petit effet.

DS3,DS,automobiles,france,trois,portes,diesel,HDI,Dark side,essai,test,

Plutôt malin

User des séries spéciales pour re-dynamiser un modèle en fin de vie n'est pas une idée totalement stupide. Avec la Dark Side, DS propose deux styles à la DS3. Le premier est reconnaissable à son toit gris aluminium, ses jantes 17 pouces diamantées et ses coques de rétroviseurs chromées. Le second, bien plus sombre, arbore quant à lui un toit et des rétroviseurs Noir Onyx, ainsi que des jantes 17 pouces noires également. Ces deux versions sont également habillées d’une peinture mate Gris Shark exclusive conçue grâce à la technologie 3D Skin. Déjà vu sur certains concepts de la marque, ce revêtement consiste en un film découpé selon une forme particulière puis apposé à certains endroits de la carrosserie avant d’être recouvert de peinture. On retrouve notamment cette technologie sous les fenêtres, et sur toute la longueur de la portière.

DS3,DS,automobiles,france,trois,portes,diesel,HDI,Dark side,essai,test,

J'aime moins

Si le coup de crayon de la DS3 a bien vieilli, je n'en dirai pas la même chose de l'habitacle qui marque franchement le pas face à la concurrence. Il y a d'abord cette position de conduite, trop haute à mon goût, qui m'empêche de me sentir parfaitement installé à bord. Il y a ensuite une qualité de finition en de-ça de ce que l'on peut trouver ailleurs et je ne vous parle pas de l'écran central franchement vieillot.

Pourquoi je l'achète

Si les pouvoirs publics nous rabâchent avec ce Diesel soit-disant en fin de parcours, il reste encore le carburant le moins cher à la pompe tandis que les moteurs qui s'en délectent se révèlent encore et toujours les moins gloutons. Il peut donc être toujours temps d'opter pour ce 1.6 Blue HDI de 115 chevaux qui se révèle à son aise sous le capot de la petite trois portes française. Et comme le comportement routier est des plus saints, il permet à celui qui a envie de signer un chrono, de se défouler sans devoir se ruiner à la pompe...

DS3,DS,automobiles,france,trois,portes,diesel,HDI,Dark side,essai,test,

Pourquoi je ne l'achète pas

Même s'ils s'en défendent, les constructeurs français ne peuvent prétendre suivre les constructeurs allemands en matière de mise à jour. Le temps a donc fini par donner un gros coup de vieux à l'habitacle de la DS3 qui marque le pas en termes de technologies d'aide à la conduite ou encore de multimedia. Et les places arrière sont particulièrement étriquées.

DS3,DS,automobiles,france,trois,portes,diesel,HDI,Dark side,essai,test,

21:55 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ds3, ds, automobiles, france, trois, portes, diesel, hdi, dark side, essai, test | | |

RACB,awards,bruxelles,belgique,driver,year,thierry,neuville,stoffel,vandoorne,WRC,F1

C’est ce jeudi soir que la traditionnelle cérémonie des RACB Awards s’est déroulée à l’Auditorium 2000 du Heysel.  Thierry Neuville, auteur d’une saison éblouissante en WRC et vice-champion du monde de la discipline, y a reçu le titre honorifique de Driver of the Year devant Stoffel Vandoorne et Dries Vanthoor.

Une salle comble, un public passionné et connaisseur. A quelques jours des fêtes de fin d’année, il est de coutume que le sport automobile belge célèbre les plus performants de ses représentants tant au niveau des pilotes que des teams. Dénominateur commun à tous ces acteurs : ils ont brillamment porté les couleurs belges chez nous ou sur la scène internationale.

Cette année encore, la cérémonie s’est clôturée par le titre Driver of the Year. Sous des applaudissements nourris, François Cornelis, Président du Royal Automobile Club de Belgique, a remis cette prestigieuse récompense à Thierry Neuville. Après 2011, 2013 et 2016, c’est la 4e fois que le rallyman originaire de Saint-Vith devient Driver of the Year. Ce titre est décerné au terme du vote des journalistes du sport automobile établi en deux phases auquel s’ajoute le vote des dix premiers pilotes les mieux classés en fin de saison.

RACB,awards,bruxelles,belgique,clovis,driver,year,thierry,neuville,stoffel,vandoorne,WRC,F1

Thierry Neuville a logiquement remporté le titre 2017 tant ses résultats ont été époustouflants en WRC. Vainqueur de quatre rallyes mondiaux, notre compatriote est monté quatre fois de plus sur le podium. Jusqu’à l’avant-dernier rendez-vous du calendrier, il a contesté le titre à Sébastien Ogier et termine, pour la 3e fois, vice-champion du monde.

Stoffel Vandoorne, dont c’était la première saison en qualité de titulaire au sein de l’écurie McLaren-Honda, s’est porté au 2e rang de ce classement honorifique alors que Dries Vanthoor, remarquable d’aisance malgré son jeune âge dans les épreuves de Grand Tourisme et vainqueur de sa catégorie aux 24 Heures du Mans, a complété le podium.

RACB,awards,bruxelles,belgique,clovis,driver,year,thierry,neuville,stoffel,vandoorne,WRC,F1

Parmi les autres temps forts de cette soirée, le titre Rookie of the Year a été décerné à Guillaume De Ridder, 3e en championnat du monde de rallycross dans la catégorie RX2. Fort de sept titres cette année, le W Racing Team est le Team of the Year. Enfin, Stéphane Ratel a reçu, des mains du Ministre de la Mobilité François Bellot, le Honorary Mention. Le CEO de SRO Motorsports Group est l’architecte du renouveau des Total 24 Hours of Spa, l’épreuve d’endurance de référence au niveau mondial pour les voitures de Grand Tourisme.

Résultats «Driver of the Year»

1.Thierrry Neuville

2.Stoffel Vandoorne

3.Dries Vanthoor

4.Maxime Martin

5.Maxime Soulet

 

Team of the Year (vainqueur)

WRT

 

Rookie of the Year (vainqueur)

Guillaume De Ridder

 

Honorary Mention

SRO Motorsports Group

RACB,awards,bruxelles,belgique,clovis,driver,year,thierry,neuville,stoffel,vandoorne,WRC,F1

22:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : racb, awards, bruxelles, belgique, clovis, driver, year, thierry, neuville, stoffel, vandoorne, wrc, f1 | | |

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

Organisée le dernier week-end de novembre, cette exposition-foire mettait l’accent sur les 70 ans de Ferrari et les 50 ans de la FIAT 500. A travers des stands thématiques, tant le groupe FCA que Lamborghini revenaient également sur leur passé.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

Facilement accessible en avion depuis la Belgique, Milano Autoclassica accueille, outre les stands de différentes marques, de nombreux clubs et des professionnels. Que vous soyez à la recherche d’un véhicule (italien mais pas uniquement…) ou de pièces, accessoires, livres… il y avait de quoi vous satisfaire! En plus, un circuit est même tracé sur l’un des parkings extérieurs, rendant cette exposition encore plus vivante!

Au détour des stands, quelques raretés et surtout de magnifiques engins pour rêver, avoir envie et se faire plaisir…

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

1° Dès l’entrée, Ferrari Classiche donne le ton, avec cette magnifique 250 GTO qui a servi de voiture d’essai avant d’être livrée au NART. Phil Hill et Olivier Gendebien l’ont emmenée en seconde position lors des 12 H de Sebring 1962.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

2° La Belgique et Ferrari, une longue histoire… la 512 M de l’Ecurie Francorchamps date de 1970 et a sévi sur de nombreux circuits aux mains de Derek Bell, Hugues de Fierland ou Alain de Cadenet.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

3° Lamborghini Milano présentait un exemplaire du LM002, le précurseur de tous les 4X4 haut de gamme actuels. Malgré son poids (2700 kg), ses dimensions (pas loin de 5 m de long pour 2 m de large et 1m85 de haut), son V12 de Countach de 450 ch lui permet d’atteindre 210 km/h! La consommation? Euh… 300 exemplaires ont été produits entre 1986 et 1993.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

4A-4B° Aux côtés du LM 002, la Miura est frêle et gracile… cette teinte rappellera de bons souvenirs aux grands enfants que nous sommes, c’était celle de la Matchbox des années 70.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

Et le détail qui tue, l’autocollant "en rodage" AGIP!

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

5° Modèle peu répandu chez nous, la Campagnola de FIAT était très populaire en Italie. Cet exemplaire a participé à une expédition africaine en 1951.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

6° A l’occasion du lancement d’une nouvelle gamme d’huiles et lubrifiants destinés aux véhicules anciens, AGIP présentait un bureau de station-service typique des années 50 et 60. Magique!

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

7° La 3500 GT est la première voiture de la marque construite en petite série, plus de 2.000 exemplaires entre 1957 et 1964. Ses lignes élégantes et réussies sont dues à Touring.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

8° Dues à Giugiaro, les lignes de l’Alfa Junior Bertone possèdent une élégance intemporelle. De nombreux exemplaires étaient exposés et en vente à Milan.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

9° Parmi les yougntimers présents, cette Giulietta en parfait état de conservation.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

10° Impossible de passer à côté de l’une des nombreuses Fiat Abarth! Cette 850 permet de déplacer une petite famille sans traîner.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

11° Voiture aussi emblématique en Italie que la Fiat 500, l’Alfa Romeo Giulia était autant la voiture des Carabiniers que celle des gangsters dans les années 60 et 70. Rapide et efficace sur la route, elle reste d’une grande modernité avec son moteur double arbre à cames en tête, sa boîte 5 ou son freinage à 4 disques. Il s’agit ici d’une version 1300, reconnaissable à sa calandre à deux phares.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

12° Giannini est l’un de ces petits artisans qui ont transformé des centaines de Fiat Topolino et 500 en engins de compétition. Cette biplace a pris part aux Mille Miglia.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

13° Depuis quand n’avez-vous plus vu une Alfetta? Et aussi belle encore… l’immatriculation milanaise ne peut que faire battre encore un peu plus fort le cœur des passionnés!

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

14° Cette 500 aux gros yeux est une version américaine. Ses phares étaient placés trop bas pour satisfaire les réglementations américaines et il a donc bien fallu trouver une solution… peu élégante mais efficace!

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

15° Classique et moderne, cette Jolly est en fait re-motorisée avec un moteur électrique et des batteries. La petite histoire ne dit pas si ses performances sont améliorées, ni si son comportement est profondément modifié avec l’ajout de nombreux kilos.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

16° Le musée Ferrari exposait cette 126 CK de 1980, elle a été pilotée avec maestria par le regretté Gilles Villeneuve.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

17° Amateur d’Autobianchi A112? Vous n’aviez que l’embarras du choix de la couleur!

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

18° Cette Corvette 1953 était l’une des rares américaines présentes à Milan.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

19° Lancia Beta Monte Carlo: la sécurité était déjà une préoccupation pour le constructeur, comme en témoigne ce disgracieux bandeau noir servant de pare-chocs.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

20° Pour un dernier voyage… au son d’un V6 italien bien sûr! Ce corbillard sur base de Fiat 130 était superbe.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

21° Au rayon des Abarth, cette Scorpione signée Francisco Lombardi est l’une des plus belles.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

22° Les italiens apprécient aussi les allemandes… cette 1502 n’affichait qu’un peu plus de 130.000 km au compteur.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

23° Sous cet angle, les deux bombinettes ne peuvent qu'attirer l'oeil envieux des amateurs. Leur prix par contre, avait de quoi refroidir: 58.000 € pour l’une et… 110.000 € pour l’autre! (gloups)

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

24° Alfa Romeo 6C 2500 Competizione de 1946… Exemplaire unique aux lignes époustouflantes sur le stand du Registro Italiano Alfa Romeo.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

25° Une autre Alfa exceptionnelle, ce cabriolet GTC de Touring était exposé dans un coin, à l’extérieur…

17:44 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : milano, autoclassica, 2017, ferrari, fiat, 500, anniversaire, maserati, alfa, bmw, bourse, exposition, foire, automobilia, italia | | |