expo,photos,3è,édition,décembre,2017,affiche,agenda,quentin,champion,alexis,bernard,photographie,art,sport,automobile,rallyes,circuit,

Restons modeste, on ne va pas encore parler d'événement incontournable dans le milieu du Sport Automobile et de la photo artistique mais cette troisième édition de notre traditionnelle expo photos de fin de saison devrait à nouveau attirer du monde!

expo,photos,3è,édition,décembre,2017,affiche,agenda,quentin,champion,alexis,bernard,photographie,art,sport,automobile,rallyes,circuit,

Pour cette édition 2017, nous avons le plaisir d'accueillir un nouveau partenaire puisque Total a accepté de nous soutenir dans cette belle aventure.

expo,photos,3è,édition,décembre,2017,affiche,agenda,quentin,champion,alexis,bernard,photographie,art,sport,automobile,rallyes,circuit,

Au programme, vous retrouverez les meilleurs clichés de la saison 2017 de sport automobile signés de nos deux pointures: Alexis Bernard et Quentin Champion et ce, dans le cadre exceptionnel de l'Espace d'Exposition Le 55 à Liège. De quoi vous garantir une soirée de vernissage dans une ambiance familiale et décontractée où tout le monde est le bienvenu. Et si vous préférez découvrir les photos exposées dans une ambiance plus calme, vous pourrez venir nous rendre visite le samedi 9 ou le dimanche 10 décembre, de 14 à 18 heures.

expo,photos,3è,édition,décembre,2017,affiche,agenda,quentin,champion,alexis,bernard,photographie,art,sport,automobile,rallyes,circuit,

Nous vous préparons quelques surprises mais il est encore un peu tôt pour vous les dévoiler. Alors restez informés en vous inscrivant à notre newsletter via la lien ci-contre, en vous abonnant la page Facebook du Rédacteur Auto ou encore en vous inscrivant à l'événement créé sur Facebook.

expo,photos,3è,édition,décembre,2017,affiche,agenda,quentin,champion,alexis,bernard,photographie,art,sport,automobile,rallyes,circuit,

11:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Divers, Lifestyle, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo, photos, , édition, décembre, 2017, affiche, agenda, quentin, champion, alexis, bernard, photographie, art, sport, automobile, rallyes, circuit | | |

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

A priori, ce titre peut sembler contradictoire lorsqu'on sait que les courses disputées ce week-end sur le plus beau circuit du monde ne concernaient que des voitures anciennes. Pourtant, cette deuxième plongée de l'année au cœur des véhicules historiques, après notre découverte du Concours d'Elégance de la Villa d'Este, nous a donné un véritable coup de fouet.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

En cette période obscurantiste où les passionnés d'automobile et de pilotage sont perçus comme de dangereux déviants, il est bon de se retrouver, l'espace d'un week-end, entre passionnés. On profite au maximum des odeurs d'huile de ricin, du chant des moteurs qui s'échauffent dans les stands ou encore du spectacle sur la piste. L'ambiance est conviviale et l'on déambule dans les paddocks, attirés par certaines voitures, intrigués par d'autres. Les propriétaires-pilotes ne sont jamais bien loin et toujours prêts à partager leur passion. Bref, le temps passe vite et l'on ne se lasse pas d'admirer ces joyaux.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

L’épreuve phare de ce rendez-vous est celle qui a donné son nom à l’épreuve, les Spa Six Hours Endurance. Une épreuve qui a proposé un affrontement de grande qualité entre les... 16 Ford GT40 Replica présentes au départ! Si la GT40 #9 de Frank Stippler, Michael Funke et Georg Nolte a longtemps occupé la tête du classement, elle a finalement dû baisser pavillon face à la #55 des spécialistes Britanniques Chris Ward et Andrew Smith, qui ont décroché leur première victoire dans la classique ardennaise. Il s'agissait du septième succès consécutif d'une GT40, la douzième victoire de la légendaire Ford en un quart de siècle.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Les GT40 Replica ont monopolisé le top 5 final, avec Jason Wright, Michael Gans et Andy Wolfe sur la plus petite marche du podium, devant Shaun Lynn et Andrew Haddon d'une part, Markus Graf Von Oeynhausen et le jeune Belge Nico Verdonck de l'autre. C'est la superbe Aston Martin DB4 GT DP214 de Friedrichs, Hadfield et Mallock qui s'est imposée comme la 'best of the rest', s'offrant une rutilante 6ème place devant les exceptionnelles Lotus Elan 26R des Britanniques Wilson-Stirling-Pittard et Porsche 904 de Fatemi-D'Ieteren, qui ont fièrement trouvé place dans le top 10 au beau milieu de bolides bien plus puissants.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Déception pour les Shelby Cobra, avec la #10, soit la version Daytona de Hart-Hart-Pastorelli, contrainte à l'abandon après avoir été omniprésente dans le top 5.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Casse moteur spectaculaire de Christophe Van Riet au volant de la #81, parti en tête-à-queue dans la ligne droite devant les stands F1! A noter, côté belge, la 19ème place de Thierry de Latre du Bosqueau et José Close au volant d'une Shelby Cobra.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Présent pour la première fois au programme de Spa Six Hours, le Jaguar Classic Challenge, organisé par la maison-mère, a permis aux E-Type de s’en donner à cœur joie, la victoire revenant aux Dodd père et fils devant l’Allemande Rhea Sautter, associée au Britannique Andy Newall.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Au bout du compte, Roadbook Organisation peut se féliciter d’une 25ème édition relativement épargnée par la météo. (texte en partie rédigé avec le communiqué de Vincent Franssen).

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

13:39 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, six, hours, francorchamps, circuit, belgique, épreuves, courses, piste, historique, gt40, ford, jaguar, porsche, aston martin | | |

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Il est vraiment particulièrement stylé ce nouveau SUV italien. Certes, nous l'aurons attendu au sein de la gamme Alfa mais on ne regrette pas cette longue attente lorsqu'on en fait le tour. Tout est parfaitement dessiné, il n'y a pas un seul point qui pourrait contrarier le regard. Il y a d'abord cette face avant agressive sans excès avec le V central et ses deux projecteurs en pointe surlignés par les feux de jours en virgule.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Le capot est "enchâssé" dans la face avant comme sur la Giulia. Puis la ligne des flancs est continue jusque l'arrière, tracée d'un trait de crayon sans interruption, sans plis inutiles si ce n'est deux lignes qui partent des ailes avant pour donner une dynamique aux flancs. Long de 4,69 mètres pour 1,90 m de large, l'Alfa Romeo Stelvio est au final, un beau bébé. Sa ceinture de caisse haute, sa faible hauteur de pavillon et ses flancs musclés lui donnent beaucoup de caractère.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Si vous appréciez l'habitacle de la berline, vous ne serez pas dépaysés à bord du Stelvio. La planche de bord est pratiquement identique, à quelques détails près. Comme pour l'extérieur, Alfa joue la carte de la sobriété de bon goût. Et force est de constater que la finition marque de nets progrès par rapport aux anciennes productions d'Alfa. Cuir de qualité, plastiques moussés, vrai bois... L'ensemble est bien réalisé et n'a plus vraiment à rougir de la comparaison avec la concurrence germanique.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Certains détails font la différence, comme ce volant à méplat et à jante fine, ce démarreur digne d'une voiture de course et ces compteurs analogiques du plus bel effet. Sans oublier les grandes palettes métalliques derrière le volant qui ressemblent à ce que l'on peut trouver à bord de voitures de course. Sincèrement, certaines marques allemandes feraient bien de s'en inspirer. L'équipement est aussi digne des meilleures routières: sellerie en cuir pleine fleur, Jantes de 20 pouces avec des Michelin Latitude Sport 3, GPS à cartographie Europe, régulateur de vitesse adaptatif...

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Les places arrière sont accueillantes mais on y est moins choyés qu'à l'arrière de la Giulia. Le coffre n'est pas énorme avec ses 525 litres mais ses formes régulières permettent un chargement facile. Mais clairement, la facilité d'utilisation n'a pas été sa priorité malgré son appartenance à la catégorie des SUV.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Pas totalement aveugles, on soulignera l'aspect un peu daté du système de navigation et la résolution discutable de la caméra de recul, d'ailleurs indispensable en raison de la visibilité très moyenne vers l'arrière. Notre exemplaire d'essai comptait déjà plus de 10.000 km et sur les routes pavées et bosselées de la région liégeoise, quelques bruits de mobilier se faisaient entendre mais on précisera qu'on a la vilaine manie de rouler très souvent sans musique.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Non pas que le bruit du 4 cylindres 2.0 turbo essence soit particulièrement envoûtant. A sa décharge, il faut avouer qu'il pousse fort. Avec 280 ch annoncés et 400 Nm à 2.250 tr/min, il fait vite oublier les Diesel. Et certains concurrents ne peuvent en dire autant à l'exemple d'un Porsche Macan n'offrant que 250 ch. Mais là où Alfa marque encore plus de points à nos yeux, c'est sur le chapitre du poids puisqu'il est donné pour 1.660 kg à vide grâce à l'usage d'aluminium et de fibre de carbone. Le surpoids généré par la transmission intégrale Q4 se limitant d'ailleurs à 60 kg.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Moteur puissant, masse contenue, mais aussi une excellente boîte automatique ZF à 8 rapports permettent au Stelvio de montrer ses muscles. Les accélérations sont impressionnantes, d'autant que les passages de rapports sont extrêmement rapides en mode Dynamique bien sûr. Seules 5"7 sont nécessaires pour abattre le 0 à 100 km/h. On connait un anglais qui a voulu faire le malin à bord de sa Mitsubishi Lancer Evo8 très bruyante mais qui a dû abdiquer. La facilité avec  laquelle ce SUV atteint des vitesses répréhensibles est bluffante.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Bon, ne nous faites pas écrire ce que l'on ne pense pas. Il ne s'agit en rien d'un véhicule sportif. La mécanique est plus linéaire que rageuse et le poids, même contenu, vous rappelle à l'ordre en cas d'excès d'optimisme en virage. Par contre, son couple et sa puissance linéaire ne dépayseront pas les intoxiqués au mazout. Comme toujours, la consommation de ce moteur turbo est à la carte: raisonnable aux allures usuelles (environ 9 litres aux 100 km), mais bien plus élevée en jouant avec le rupteur (15 litres aux 100 km).

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Contrairement aux idées reçues, même si on est journaliste automobile, on n'est pas totalement idiot et on se doute bien que ce n'est pas cette super version essence de 280 ch qui va connaître le succès chez nous. Pourtant, on reste persuadé qu'un SUV en-dessous de 200 ch n'est pas vivable au quotidien... Plus sérieusement, c'est évidemment le 2.2 diesel de 150 ch (39.550€) que l'on risque de croiser le plus dans nos rues. La version essence qui nous était gentiment confiée par l'importateur coûte 50.550€. Ah oui, Alfa Romeo envisage de venir taquiner les M de BMW et les AMG de Mercedes avec un Stelvio Quadrifoglio équipé du 3.0 V6 de 510 ch emprunté à la Giulia. Miam, miam! Plus de photos ici

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

12:09 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alfa, romeo, stelvio, 2017, essai, test, route, essence, 2.0, turbo, 280, belgique, 4x4, suv, style, classe, sportif, dynamique | | |

littérature,librairie,beaux,livres,2016,l'année automobile,serge,bellu,etai,éditions,france,industrie,sport,culture,annuel,ouvrage,référence

Nos fidèles lecteurs le savent, au Rédacteur Auto, on a horreur de vous parler d'un livre que l'on n'a pas lu. Alors, certes, cet annuel méritant de figurer comme toujours dans toute bibliothèque d'amoureux de l'automobile, est sorti en décembre de l'année dernière mais nous l'avons lu de la première à la dernière page ce qui explique le temps pris.

littérature,librairie,beaux,livres,2016,l'année automobile,serge,bellu,etai,éditions,france,industrie,sport,culture,annuel,ouvrage,référence

Comme le veut la coutume, cet ouvrage de référence, placé depuis quelques années sous la direction de Serge Bellu, est divisé en trois grands chapitres. Le premier est consacré à l'industrie, le second au sport et le troisième à la culture.

littérature,librairie,beaux,livres,2016,l'année automobile,serge,bellu,etai,éditions,france,industrie,sport,culture,annuel,ouvrage,référence

Pour sa 64è édition, l'Année Automobile s'offre une mise en page largement corrigée qui permet, par exemple, de laisser beaucoup moins de vide dans les pages consacrées aux marchés automobiles étrangers ou encore dans celles consacrées aux nouveautés. Comme à chaque fois, l'équipe rédactionnelle sépare les nouveautés commercialisées des concept-cars.

littérature,librairie,beaux,livres,2016,l'année automobile,serge,bellu,etai,éditions,france,industrie,sport,culture,annuel,ouvrage,référence

Auparavant, les nouveautés étaient présentées par ordre d'arrivée dans l'année mais cette fois, ils sont regroupés en catégories de véhicules, ce qui n'est pas plus mal pour comparer directement les nouveautés de l'année entre elles selon leur type de carrosserie.

littérature,librairie,beaux,livres,2016,l'année automobile,serge,bellu,etai,éditions,france,industrie,sport,culture,annuel,ouvrage,référence

Parmi les sujets traités séparément, on ne peut pas dire que cela déborde d'originalité puisqu'on retrouve un texte sur le phénomène des SUV signé Robert Puyal ou encore sur les voitures autonomes sans oublier un chapitre consacré au design intérieur des voitures par Philippe Vigneron. En ouverture, Serge Bellu nous dresse un portrait sans compromis d'Elon Musk, le patron de la marque Tesla.

littérature,librairie,beaux,livres,2016,l'année automobile,serge,bellu,etai,éditions,france,industrie,sport,culture,annuel,ouvrage,référence

Le long chapitre consacré aux sports automobiles est nettement moins convainquant. Certes, il s'ouvre sur un texte plutôt bien documenté de Serge Bellu sur les américains en F1 avant de revenir, GP par GP, sur la saison 2016 marquée par la domination de Mercedes. Puis Cédric Voisard analyse plus en détail cette année en ne faisant aucun cadeau à Ferrari. On reste ensuite dans les disciplines de monoplaces avec la Formula E et l'Indycar.

Par la suite, le nombre d'approximations est malheureux notamment concernant les chapitres consacrés aux courses d'endurance et au Championnat du Monde des Rallyes.

littérature,librairie,beaux,livres,2016,l'année automobile,serge,bellu,etai,éditions,france,industrie,sport,culture,annuel,ouvrage,référence

Pour le premier, on a déjà été choqué par la Porsche choisie en illustration pour l'ouverture et ce sur une pleine page. Il s'agit d'une Porsche 911 de la Super Cup à Francorchamps alors que la légende nous parle des 911 RSR officielles alignées en GT dans le WEC qui n'ont pourtant été vues qu'au Mans. A la page 174, une Ferrari 488 GT3 illustre ce qui devrait être une Lamborghini Huracan. Ensuite, on revient, là aussi sur chaque épreuve de la saison avant de découvrir l'analyse d'une certaine Carole Capitaine. C'est également elle qui nous raconte cette terrible édition des 24 heures du Mans où Toyota a tout perdu dans l'avant-dernier tour. Toujours dans ce chapitre consacré à l'endurance, on retrouve ensuite l'Imsa et les GT Series traités par la même plume.

littérature,librairie,beaux,livres,2016,l'année automobile,serge,bellu,etai,éditions,france,industrie,sport,culture,annuel,ouvrage,référence

Vient alors le chapitre consacré au WRC pour lequel nous émettrons le plus de réserves! Après avoir présenté les forces en présence pour cette saison 2016, on découvre un texte de Keith Oswin plus que sûrement traduit sur le retour de Toyota en WRC. Et de mauvaise traduction, il en est beaucoup question pour le résumé, rallye par rallye, de la saison. Certaines phrases ne veulent rien dire, on parle de six vainqueurs différents en six épreuves alors qu'Ogier a remporté les deux premières manches. D'approximations lexicales il est encore question dans le dernier texte consacré à l'analyse de la saison par le même auteur anglophone. C'est vraiment dommage qu'il n'ait pas été possible de relire ces traductions pour un ouvrage qui se veut être la référence!

Pour être complet, ajoutons que cette deuxième partie consacrée au sport automobile se penche sur les disciplines de voitures de tourisme; WTCC et DTM.

littérature,librairie,beaux,livres,2016,l'année automobile,serge,bellu,etai,éditions,france,industrie,sport,culture,annuel,ouvrage,référence

Enfin, la troisième partie de l'ouvrage est consacrée, nous l'avons dit, à la culture automobile avec un tour du monde des manifestations consacrées à l'auto qu'il s'agisse d'expos ou de concours d'élégance. Pour débuter, Serge Bellu signe un bel article sur l'usage du bois dans l'automobile. Yves Le Ray nous présente ensuite Gerry Judah, l'auteur des sculptures monumentales vues chaque année à Goodwood pour mettre en valeur la marque fêtée.

littérature,librairie,beaux,livres,2016,l'année automobile,serge,bellu,etai,éditions,france,industrie,sport,culture,annuel,ouvrage,référence

Ensuite, Gérard Guétat nous apprend pas mal de choses sur l'histoire des routes de montagne. Sylvain Reisser nous parle ensuite du marché des automobiles de collection où les voitures de compétition gardent leur cote élevée. Et pour terminer cette Année Automobile toujours aussi riche, Christian Descombes signe un reportage au mans Classic 2016 tandis que Serge Bellu, le directeur de la publication, revient sur les trois grands concours d'élégance où les carrossiers transalpins continuent de briller!

littérature,librairie,beaux,livres,2016,l'année automobile,serge,bellu,etai,éditions,france,industrie,sport,culture,annuel,ouvrage,référence

MINI,John,Cooper,Works,GP,JCW,concept,salon,francfort,2017,futur,traction

Quel bonheur, dans ce monde désormais voué aux SUV et autres 4x4 inutiles, de voir encore des marques nous offrir ce genre de délire. Avec cette MINI John Cooper Works GP qui sera exposée au Salon de Francfort la semaine prochaine, on retrouve tout ce qui nous fait vibrer.

mini,john,cooper,works,gp,jcw,concept,salon,francfort,2017,futur,traction

Une face avant ultra agressive avec des ouïes d'aération de toutes parts et une pelle à tarte digne des GT vues au Mans, des élargisseurs d'aile en taille XXL, un aileron qui devrait coller le petit bolide au sol sans oublier une aération sur le toit, comme en WRC ou encore des jantes de 19 pouces.

MINI,John,Cooper,Works,GP,JCW,concept,salon,francfort,2017,futur,traction

Bref, ce concept transpire l'adrénaline des circuits, attire les amateurs de pilotage et démontre que l'automobile de 2017 peut encore provoquer l'enthousiasme surtout lorsqu'elle promet à son conducteur de prendre du plaisir au volant.

MINI,John,Cooper,Works,GP,JCW,concept,salon,francfort,2017,futur,traction

Il faut dire que l'habitacle, totalement dépouillé, évoque sans équivoque celui d'une voiture de course en se limitant, qui plus est, à deux places. On y trouve même un arceau! Annoncée en série limitée, cette future variante devrait aussi profiter d'une puissance accrue par rapport à une "simple" version JCW, déjà forte de 231 ch, ainsi que de réglages châssis spécifiques.

MINI,John,Cooper,Works,GP,JCW,concept,salon,francfort,2017,futur,traction

Rappelons qu'en 2006, MINI proposait déjà une Cooper S John Cooper Works GP Kit en série limitée à 2000 exemplaires avant de récidiver, six ans plus tard, en mettant en vente une une nouvelle série limitée de 2000 JCW GP. Alors pour 2018, on se met à rêver d'une variante à peine édulcorée de ce prototype excessif comme on aime!

mini,john,cooper,works,gp,jcw,concept,salon,francfort,2017,futur,traction

20:35 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mini, john, cooper, works, gp, jcw, concept, salon, francfort, 2017, futur, traction | | |